actualité‎ > ‎

faits divers / 2

publié le 12 avr. 2013 à 01:58 par louli koko   [ mis à jour : 12 avr. 2013 à 01:58 ]

-Toulouse (France )  : une vieille dame, morte depuis 18 mois, découverte chez elle 

les policiers ont découvert jeudi dans le centre de Toulouse une vielle dame morte seule chez elle, morte depuis dix-huit mois, selon la Police.

A Toulouse, la police a été alertée dans la matinée par une agence de location qui ne parvenait pas à entrer en contact avec l'une de ses locataires, place Olivier, à un peu plus d'un kilomètre de la place du Capitole. 

Quand les pompiers et les policiers ont forcé une fenêtre du premier étage pour entrer dans le logement, ils ont découvert le squelette de la vieille dame sur le sol. Il n'y avait aucun trace d'effraction ou de violence. Le relevé de la boîte aux lettres et les autres éléments recueillis sur place indiquent que la vieille dame aurait rendu son dernier souffle dix-huit mois plus tôt, peut-être même trois ans, a dit la police.

my tf1 news / 11 avril 2013 /

-Au tribunal, les ex ne font pas de quartier 

Sans voiture, pas d’injure. “Chien?, “Chameau? : Patrick H. supporte mal les injures décochées par son ex femme. D’autant plus qu’elle les lui déclame sur son lieu de travail. “C’est inadmissible?, fulmine ce mécanicien de 47 ans aux cheveux en brosse. À tout problème une solution. Le 11 octobre dernier, au Tampon, le voici à incendier la Peugeot qu’il lui avait offerte en 1999, du temps des mots doux. Sa logique : sans véhicule, elle ne pourra plus se déplacer, donc l’embêter. Explication qu’il complète par un reniement de ses enfants en pleine audience : ils ont le mauvais goût de soutenir leur mère.“C’est pas ma faute s’il a mis le feu, s’offusque cette dernière, le verbe amer. Monsieur roule en 4X4, moi en 206, et il vient brûler mon bien !? Monsieur, condamné aussi plusieurs fois pour des violences contre l’ex élue de son coeur. Trois ans avant de lui offrir la Peugeot, il lui avait coupée la bouche avec un cutter, rappelle l’avocate de la victime. “Mais j’ai déjà payé pour ça !?, proteste l’intéressé. Le procureur : “On commence à bien le connaître... Plusieurs fois condamné… Et il vient bras croisés, dents serrées, dire que oui, il a bien brûlé la voiture…? Dans la salle la femme s’effondre. Crise de larmes, corps qui tremble. Sa fille adolescente la console.   ...


L’ex-animateur au RSA bredouille. Il veut pareil, “comme ça, si je suis condamné je pourrais la rembourser" Elle rit. Le procureur est exaspéré. Délibéré : David A. est condamné à quatre mois de prison avec sursis ; interdit de séjour dans la commune où son ex vit et de contact avec elle ; et devra lui verser 1 500 euros. Judith R. écope d’une amende avec sursis de 5 000 euros, et doit verser au père de son enfant 500 euros

clicanoo.re / 27 avril 2013 /

Comments